! Message pour nos abonnés ! Suite au changement de nom de domaine du site, veuillez réinitialiser votre mot de passe via le lien présent dans l’email reçu le 4 juillet pour pouvoir vous connecter à votre compte. Merci !

Vous connecter
Analyses

Eficiens x Astorya : L’assurance en effervescence, le baromètre ! – Edition février 2022

Alexandre Pengloan

Rédigé par Alexandre Pengloan
le 08 février 2022 - 1 minute

Tout va actuellement extrêmement très vite dans le microcosme de l'assurance, et le rythme s'accélère encore en ce début d'année ! Afin de suivre au plus près cette révolution, nous avons fait appel à l'œil de Florian Graillot et des experts d'Astorya. Nous sommes ainsi heureux de vous présenter la 4e édition de notre rendez-vous mensuel : "L'assurance en effervescence, le baromètre !"

 


Il vous reste 80% de cet article à lire

Ce contenu est réservé aux abonnés. 

Lisez-le en intégralité pour 2,90€. Ou abonnez-vous pour 49€ / an. 

Digital & Assurance est fier d'être un média indépendant, édité par une équipe de passionnés, sur l'assurance nouvelle génération. Pour être au top dans votre job, c'est de loin votre meilleur investissement.

> Je m'abonne (1 semaine offerte) <

(Abonnement annulable à tout moment)


 

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

 

Analyses

Le chiffre du jour | IA et relation client, c’est pas gagné !

Alexandre Pengloan

Rédigé par Alexandre Pengloan
le 04 février 2022 - 1 minute

Et si une intelligence artificielle s’occupait de vos dossiers d’assurance ? De votre première connexion sur le site de votre futur assureur, des algorithmes seront susceptibles de vous conseiller. Une aubaine ? Pas forcément ! Les sondés américains de Policygenius ne sont ainsi pas convaincus, voire même assez dérangés par cette possibilité. En effet, 83% des individus interrogés ont exprimé un sentiment d’inconfort vis-à-vis du traitement d'une déclaration de sinistre entièrement confié à une IA. Dans le même ordre d'idée, ils sont 72% à ne pas se sentir à l'aise pour souscrire un contrat sans discuter directement avec un humain. Et en France, la situation est même plus étrange encore.